Oradour sur Glane

Plus de 600 hommes, femmes, enfants massacrés en une journée de 1944 par une troupe de nazis sur le repli.
Pour ne pas oublier, le village est resté en l’état. Bâtiments incendiés, carcasses de véhicules abandonnées, outils et ustensiles carbonisés, tout est là pour nous remettre en mémoire les exactions d’une troupe de sanguinaires ayant perdu toute trait de l’humanité des lumières.

Pour ne pas oublier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *